Windows XP Home Edition “N” !

Ce sera : “Windows XP Home Edition N” (sic) !

Le “N” signifie : “Not with media player” (re-sic). Bref, un truc que personne n’achètera… à moins que ce manque de clarté ne soit voulu ?


Je vous laisse réfléchir sur cette question : Quel est l’intérêt de forcer une entreprise à vendre un produit de moindre qualité avec un nom qui entretient la confusion avec le produit d’origine ?


Source : Canoë

Le 12/04 : Un non-évènement

Que va t’il se passer le 12 Avril ?

Si vous n’avez pas utilisé (comme 99.9% des utilisateurs @ home) l’outil de blocage de l’installation du SP2 : rien justement !


Tordons le cou à quelques idées préconçues :


- Vous ne serez pas obligés d’installer le SP2 !


- Automatic Update ne va pas se mettre à fonctionner tout seul si vous l’avez désactivé ! Et il ne cliquera pas tout seul sur les boutons !


- Automatic Update et Windows Update ne vous forceront pas à installer le SP2 !


La seule et unique chose qui change :


L’outil de blocage d’installation du SP2 ne bloque plus rien et si vous ne savez ce qu’est cet outil, c’est que vous allez assister le 12 Avril à un… non-évènement !

Qu’est-ce qu’un Botnet ?

Tout simplement, un réseau composé des machines qui hébergent -bien souvent à l’insu de leurs propriétaires- un bot.

Un bot (diminutif de robot) est une sorte de programme qui va se connecter sur un serveur IRC servant alors de point de rencontre et de prise d’ordre aux bots d’un même botnet. (Un serveur IRC sert habituellement aux discussions en temps réel et un bot est à l’origine un aide -ou un régulateur- sur ces salons de discussion)


Ces bots -ou zombies- vont alors pouvoir effectuer les ordres les plus divers : envoyer du spam, voler des informations confidentielles, installer des adwares/spywares, participer à des attaques de saturation de la bande passante d’un service internet (DDoS) ou à sa propre diffusion, etc…


La taille de ces botnets peut varier de quelques unités à plusieurs dizaines de milliers de bots ! Ce qui laisse penser que plusieurs centaines de milliers de PCs pourraient être “infectés” !


Source : http://project.honeynet.org/papers/bots/

Bon anniversaire Melissa !

Hé oui. Déjà 6 ans que le virus Mélissa a fait son apparition !

Melissa a été le premier ver à se propager par mail à l’aide de macro, pour le résultat que l’on connait : une propagation parmis les plus rapides connues à l’époque. ( depuis, on a eu -entre autres- blaster, sasser, nimda, code red et d’autres… )


L’auteur de Melissa a rapidement été arrêté et condamné (après 4 jours !) à 10 ans de prison. Cette condamnation a été réduite à 20 mois devant la volonté de coopération de David Lee Smith qui s’est traduite par l’arrestation d’au moins 2 autres codeurs de virus.


Cette affaire aura été l’occasion de mettre en exergue une “fonctionnalité” peut connue et aussi peu utilisée du Word de l’époque (Word 97) : Les informations sur l’auteur apparaissent dans les propriétés du document; pour peu que Word ait été configuré avec ces informations !


Article complet : VirusList

Quelques infos du monde….

Le petit monde Microsoftien poursuit son chemin :

Côté UE, on reproche à Microsoft que le fait de retirer WMP du système lui ôte des fonctionnalités…
   (Source et petite image à voir) (même chose chez Clubic)    Pffff…


Toujours côté UE, on veut forcer MS à dévoiler ses protocoles pour “faciliter la concurrence”…
   (je comprends pas toujours les tenants et aboutissants des décisions des huiles de l’UE…   forcer une entreprise à dévoiler ses secrets de fabrication, c’est bon pour la concurrence en général ou bien QUE pour la concurrence ?)


Longhorn se laisse découvrir… un peu… (en français sur Clubic)


Firefox continue son petit bonhomme de chemin en diffusant sa version 1.0.2 qui corrige… quelques failles…   (no comment)


Petit coup d’oeil vers les spammeurs qui redécouvrent l’ascii-art en guise de camouflage contre les logiciels anti-spam.