Orange : youtube, c’est toujours pas ça…

Beaucoup d’abonnés Orange rêvent encore d’obtenir un débit potable sur certains sites, et particulièrement sur YouTube ou MegaUpload.

En effet, il ne faut pas espérer voir Rambo en 1080p ( :-) ) de manière fluide, à une heure décente, avec Orange, ce n’est pas moins de 20 secondes qu’il vous faudra pour obtenir les 2 premières secondes de la vidéo.

Orange semble tenter d’optimiser ses tuyaux, mais malheureusement sans aucune amélioration. Les désabonnements sont de plus en plus nombreux (ex : message #318) et le FAI ne communique toujours pas sur ce bridage (volontaire ou non, on peut se poser la question).

Personnellement, je pèse le pour et le contre de ce changement de FAI et je ne manquerai pas de vous tenir au courant.

eBook gratuit : Deploying Windows 7 Essential Guidance

Download the New eBook: Deploying Windows® 7 Essential Guidance from the Windows 7 Resource Kit and Microsoft® TechNet Magazine. Looking for guidance specific to Windows 7 deployment? Check out what the industry’s leading experts have to say in this free Microsoft Press eBook with selected chapters from the Windows 7 Resource Kit on Deployment Platforms, Planning, Testing Application Compatibility.

Download details: Deploying Windows® 7 Essential Guidance from the Windows 7 Resource Kit and TechNet Magazine

Orange : Opentransit négocie avec Cogent, les abonnés trinquent

La principale raison pour laquelle je me suis abonné à Wanadoo Orange il y a bientôt 10 ans et pour laquelle j’y suis resté aussi longtemps est la qualité du réseau (juste après la présence d’une agence FT/Orange près de chez moi).

Seulement, depuis quelques semaines, mon internet “Orange inside” (international outside ?) est malmené par une filiale de France Telecom, grand (et surtout unique) fournisseur de bande passante (on dit aussi fournisseur de transit) pour Orange, j’ai nommé Open Transit. Et il en va ainsi pour beaucoup d’autres abonnés…

Comment ça fonctionne ?

Open Transit est le fournisseur de transit unique pour Orange/FT (fournisseur de contenu/FAI).
Cogent est un autre fournisseur de transit pour des fournisseurs de contenu (et ISP ?) US.
Ces deux fournisseurs de transit sont interconnectés via un accord de peering dans le but d’échanger leurs trafic internet.
Toute perturbation entre ces deux fournisseurs de transit se répercute mécaniquement sur leurs clients FAI et/ou fournisseur de contenu et donc sur leurs propres clients (par exemple les abonnés Orange).

Dans le cas qui nous préoccupe, c’est la route Orange <=> Open Transit <=> Cogent <=> Youtube/MegaUpload/etc.. qui nous intéresse.

Reprenons…

Alors que l’outil de test “made in Orange” DSLTest m’annonce fièrement et à juste titre + d’1 Mo/sec par tous les temps et à toute heure sur tous les PCs de la maison, c’est tous les soirs (et les soirs commencent très tôt chez Open Transit, surtout le Week-end !) que mon débit sur certains sites à l’étranger chute lamentablement, à en faire pleurer de rire un modem 56K.

Jugez donc vous même :

  • Jean-Michel Jarre, comme d’autres vidéos Youtube, se traine lamentablement entre 15 et 20 Ko/sec et est, bien évidemment à ce débit, saccadée.
  • MegaUpload m’offre royalement entre 25 et 30 Ko/sec…

Vous me direz : les sites sont saturés, y’a trop de monde, etc…

Hé bien non, au même moment chez 9, Free, SFR et d’autres, le débit est excellent sur Youtube et plus que correct sur Megaupload (au moins 10 fois supérieur). De même, DailyMotion, hébergé en France, fonctionne parfaitement… partout.

Alors que se passe t’il ?

Il m’a fallu pas mal de recherches et un peu de connaissances réseau pour comprendre.

Voilà le genre de mesure qui donne de gros indices (à faire aux heures de saturation, bien sûr !) :

C:\>tracert -d 209.222.128.146       (un des cache de video youtube)
Détermination de l’itinéraire vers 209.222.128.146 avec un maximum de 30 sauts.
  1    <1 ms    <1 ms    <1 ms  192.168.1.1
  2    32 ms     *       33 ms  86.215.255.1
  3    33 ms    32 ms    32 ms  10.125.86.74
  4    32 ms    33 ms    33 ms  193.253.89.105
  5    36 ms    59 ms    36 ms  81.253.129.30
  6    41 ms    41 ms    41 ms  193.252.100.226
  7    41 ms    41 ms    41 ms  193.251.129.82
  8   255 ms   223 ms   218 ms  130.117.15.129
  9   174 ms   172 ms   176 ms  130.117.1.73
10   168 ms   171 ms   181 ms  130.117.50.22
11   148 ms   148 ms   147 ms  154.54.2.5
12   126 ms   205 ms   213 ms  38.104.57.198
13   126 ms   125 ms   125 ms  209.222.128.146

Entre 193.251.129.82 (te3-1.lonse1.london.opentransit.net qui appartient donc à OpenTransit) et 130.117.15.129 (gi9-39.mpd01.lon01.atlas.cogentco.com qui appartient à Cogent, tous les deux à Londres), c’est un temps de réponse multiplié par 5 qui nous souffle que la connexion entre ces deux réseaux (le fameux “peering”, interconnexion entre les deux fournisseurs de transit) est saturée ou volontairement bridée.

Autre info importante, on s’aperçoit également que le problème existe DANS L’AUTRE SENS, c’est à dire de Cogent vers OpenTransit.

D’ailleurs, si on utilise l’outil "looking glass" de Cogent pour tracer Orange.fr (en gros, on lance un tracert depuis un routeur de Cogent vers une adresse au choix. Faire routeur Washington DC / traceroute / www.orange.fr), on voit bien le point d’engorgement sur le même lien de peering de Londres (entre 5 et 6) :

Tracing the route to www.orange.fr (193.252.122.103)

  1 fa0-8.na01.b005944-0.dca01.atlas.cogentco.com (66.250.56.189) 0 msec 0 msec 4 msec
  2 gi1-3.3807.ccr02.dca01.atlas.cogentco.com (66.28.6.189) 4 msec 0 msec 0 msec
  3 te8-4.ccr04.jfk02.atlas.cogentco.com (154.54.26.1) 8 msec
  4 te4-4.ccr02.jfk05.atlas.cogentco.com (154.54.7.10) 8 msec

  5 francetelecom.jfk05.atlas.cogentco.com (154.54.10.74) 28 msec 28 msec 32 msec
  6 pos0-9-0-0.auvtr1.Aubervilliers.opentransit.net (193.251.243.242) 128 msec 128 msec 128 msec

  7 tengige0-0-0-5.pastr1.Paris.opentransit.net (193.251.243.186) 116 msec 112 msec 112 msec
  8 gi9-0-0.passe2.Paris.opentransit.net (193.251.240.214) 112 msec 108 msec 112 msec
  9 po6-2.bagse1.Bagnolet.opentransit.net (193.251.241.118) 112 msec 112 msec 116 msec
10 wanadooportails.GW.opentransit.net (193.251.251.54) 112 msec 112 msec 112 msec
11 rtbg1fsbae01-v183.net.b1.fti.net (193.252.121.175) 108 msec *  108 msec

Edit: ce traceroute (au-dessus) est correct, merci à Gary pour la précision -dans les commentaires- : il faut compter 80 ms entre jfk et aubervilliers.

Quelques recherches plus tard, c’est un autre indice qui émerge sous la forme d’une info qui date d’Avril 2005 :

…abonnés Wanadoo qui se voient refuser l’accés à une partie non négligeable de sites en France et à l’étranger qui utilise le transit IP Cogent…

Il y a donc des antécédents de désaccords entre FT/OpenTransit et Cogent.

Evidemment, Orange ne communique pas sur cet engorgement et la hotline ne connait pas ce type de problème (que je devine absent de ses “arbres de résolution” d’incidents abonnés).

Mais le point essentiel qui vient confirmer la situation, c’est ce discret message du 25/10/2009 sur le forum de Da Linux French Page : “A tous les coups pour les sites qui rament tu passe par une interco Open Transit (Orange) / Cogent. Visiblement (d’après un gentil gars du support cogent), ils se tirent la bourre en ce moment pour renégocier des accords de peering.”

Alors Orange, quand est-ce que je vais récupérer un accès internet (pour lequel je paye un abonnement, faut il le préciser ?) de qualité ? Faudra t’il attendre que la situation se débloque ? Combien d’abonnés Orange va t’il accepter de perdre (et ça a déjà commencé) avant de remédier à la situation ?

Le forum Orange non officiel héberge une discussion sur le sujet…

Mise à jour : Orange : contourner le problème de débit avec Youtube

Rapport Microsoft sur les données de sécurité – janvier à juin 2009

Le volume 7 du rapport Microsoft® sur les données de sécurité donne une perspective approfondie des logiciels malveillants et potentiellement indésirables, des codes malveillants visant l’exploitation logicielle, des violations de la sécurité et des vulnérabilités logicielles (dans les logiciels Microsoft comme dans ceux de tiers). Microsoft a mis au point ces perspectives basées sur l’analyse détaillée de ces dernières années, en mettant l’accent sur le premier semestre 2009.

Détails du téléchargement : Rapport Microsoft sur les données de sécurité – volume 7 (janvier à juin 2009)