Vous entendez souvent dire qu’on attaque pas en direct une DB SQL quand on fait du SharePoint sous peine de faire un dégât que l’on ne soupçonne pas toujours. Et c’est vrai, il y a peu de choses positives à faire, alors que le contraire n’est pas vrai.

 

Je vais aborder ici le plan de maintenance qu’un administrateur de bases de données (DBA) (tant SPS que SP ou WSS v2 et v3) peut effectuer sans danger.

Le wizard de configuration permet de lancer les tâches de maintenance suivantes :

 

       Contrôle d’intégrité de la base de données

       Réduction en taille de la base de données

       Réorganisation de l’index

       Effacer l’historique

       Mettre les statistiques à jour

       Reconstruire un index.

 

Dans le tableau ci-dessous se trouvent les recommandations de Microsoft sur les tâches à faire et à ne pas faire ;

Tâche

Faire ou pas ?

Contrôler une DB

Oui

Réduire la taille d’une DB

Oui

Réorganiser un index

Oui

Effacer l’historique

Oui

Mettre à jour les statistiques

Oui mais cette tâche n’est pas nécessaire parce que le Timer de SharePoint se charge de le faire automatiquement

Reconstruire un index

Non. Cette tâche ne permet pas une restauration des options de l’index avant la reconstruction. Il est par contre possible d’utiliser des scripts qui restaurent ces options.

Ce problème ne concerne pas SQL 2005 avec le SP2

 

Les critères suivants ont été utilisés pour déterminer si la tâche était sans danger ou pas.

.              Si la tâche modifie le schéma de la base de données

.              Si la tâche impacte de façon négative les performances.

 

Les résultats peuvent, bien entendu, dépendre de l’environnement. Pourtant, si  vous utilisez l’utilitaire du plan de maintenance pour réaliser des tâches qui sont listées ci-dessus comme sans danger, il est fort probable qu’une augmentation des performances en résultera.

 

Voici les références des KB qui supportent ce post :

841057

930887

En suivant le premier lien, vous aurez un aperçu de ce qu’il est possible de faire subir à une base de données et qui aura des résultats que vous n’escomptez pas sur votre environnement SharePoint.

Et oui, la gouvernance SharePoint, c’est aussi du SQL J