Entre la Photokina et le Salon de la photo 2010 de Paris : ou en est le monde de la photo

Tous les deux ans à lieu à Cologne (Köln – Allemagne) le salon que les professionnels et passionnés reconnaissent comme étant la référence mondiale : la Photokina.


Le salon avait lieu du 21 au 26 Septembre 2010, j’y suis allé une seule journée, le 24, je vous propose de vous partager mes impressions.


image



La photo est aujourd’hui un grand marché concernant de nombreux interlocuteurs : les constructeurs (d’appareils, d’optiques, de solutions intégrées, d’accessoires), les éditeurs (de logiciels), les fournisseurs de solutions (impressions, sites internet, …), bien sur les utilisateurs : professionnels et amateurs et les consommateurs d’images que nous sommes tous.


Les différents marchés qui en découlent évoluent ou se créent sous l’influence de ce qu’on peut résumer par le terme numérique, comme bien sur de nombreux marchés.



Les principaux supports de la photo ne sont plus le film argentique ou le papier, et bien que le nombre d’appareils photos ne cesse d’augmenter (tels quels ou embarqués par exemple dans les téléphones portables), le nombre de tirage papier diminue régulièrement.


Seuls les tirages créatifs (livres, calendriers, objets imprimés, …) à plus haute valeur ajoutée augmentent.Evolution des tirages photo – source : Photokina Daily four


cf graphique ci contre : Evolution des tirages photo – source : Photokina Daily four


Le support étant donc numérique, les évolutions sont aussi numériques : appareils photos désormais numériques, au détriment de l’argentique, stockage numérique (cartes mémoires, disques durs, hébergement web …).


Les solutions sont donc aussi numériques : tirages photo via des bornes libre-service, internet, avec de nouvelles possibilités de retouche, effets numériques accessibles au grand public.


Les logiciels sont par conséquence encore plus adaptés à la gestion des photos, de leur acquisition, à la gestion et la retouche.


L’évolution ultime de la photo est aujourd’hui la vidéo : après tout une vidéo n’est qu’une succession d’images auxquelles on ajoute du son !


Un des rares secteurs qui continue d’évoluer sans réelle rupture et reste un des piliers de photos réussies est l’optique : n’importe quel appareil, petit, ou gros, amateur ou professionnel reste très attaché à la qualité de son (ou ses) optique. Néanmoins le numérique et l’informatique sont abondamment utilisés lors de la mise au point et de la correction des optiques.



L’appareil compact se doit d’être simple e t peu encombrant.


Après la course aux performances d’il y a quelques années (la résolution et les facteurs de zoom) les évolutions sont désormais plus futiles : nouveaux effets numériques, panoramas automatiques, appareils personnalisables, … l’évolution des prix – à minima – freinant de toutes façons les réelles innovations sur un marché tellement saturé et peu rémunérateur.


Les grandes tendances sont :


  • Les modèles bas prix : en dessous de 100 € pour certains, il ne faut pas s’attendre à des miracles : petit écran, petit capteur, petite sensibilité, petite autonomie…
  • Les modèles design : ayant soit un look rétro (la mode du vintage), soit un look plus futuristes, ou alors personnalisables comme le RS1000-chameleon de Pentax dont la façade permet l’insertion d’un papier imprimable. Attention qui dit « design » dit prix un peu plus élevé.
  • Les modèles gadgets : souvent très petits, ou très plats, la encore les performances sont souvent allégée
  • Les modèles tout terrain : soit « durcis », soit étanches
  • Les modèles haut de gamme : ou l’optique est un peu plus sérieuse, la sensibilité accrue et l’écran large. Ces modèles permettent en général de personnaliser ou contrôler plus de paramètres de prise de vue.

L’assistance à la prise de vus (détection des yeux fermés, des sourires, du type de scène) est de plus présente sur les compacts numériques.


La vidéo qui est depuis longtemps incluse dans ces appareils, monte aussi en qualité, sans pour autant permettre des vidéos full HD ou de grande qualité…


Le nombre de modèles et leur succession est très important mais il est souvent difficile de les différencier réellement.


La course aux pixels semble ralentie pour les APN compacts, du reste quel est l’intérêt de dépasser les 12 million de pixels sur un appareil muni d’un si petit capteur et d’une si petite optique ? Probablement ralentir le traitement des photos, ce qui se ressent parfois sur certains modèles un peu trop « boostés » au pixels et dont l’électronique peine à permettre des prises de vues rapides.


Est-ce que ces modèles seront remplacés par les téléphones ? Je ne le pense pas mais il est déjà probable que les modèles en bas de gamme soient déjà concurrencés par les téléphones mobiles. GKK confirme cette tendance en notant une baisse des ventes dans les entrées de gamme et une légère hausse dans les hauts de gamme (PowerShot S95 et G12, Lumix LX5, Nikon P7000, Samsung EX-1).


  • Les reflexes (SLR) www.toutwindows.com

D’après GFK c’est le marché des réflexes (SLR) qui progresse le plus en Europe, + 2 % en nombre pour les reflexes attendu pour 2010 et +12% entre Janvier et Juillet 2010.


Les fabricants de reflexes sont moins nombreux que pour les compacts.


On trouve le dominateur Canon, en perte de vitesse, le chalenger Nikon qui augmente ses parts de marchés régulièrement, suivi par Sony qui bien qu’étant un acteur récent (après le rachat de Konica / Minolta) est déjà très présent sur tous les segments de produits. Suivent ensuite Pentax et Panasonic.


En argentique, le format le plus répandu était le 24×36 mm. Mais il existe également des plus petit (aps). En numérique pour des raisons de cout, le format APS-C est le plus répandu, le format 24×36 (Full Frame) étant réservé aux appareils haut de gamme.


La vidéo qui était une nouveauté de la Photokina 2008 est désormais de plus en plus présente, y compris en Full HD.


Les reflexes sont globalement classés en3 catégorise, qui se chevauchent :


  • Les entrée de gamme : deux objectifs : prix réduits et facilité d’utilisation
  • Les appareils amateur : agréable compromis entre les boitiers d’entrée de gamme et les pros, ceux ci disposent souvent de fonctions avancées et programmables, d’un capteur performant (mais en aps-c).
  • Pro : on pense en premier à la taille de capteur pour identifier les boitiers pro (capteur Full Frame) mais est il indispensable qu’un reflexe soit 24×36 pour mériter l’estampille “pro”, cela reste discutable. Quoi qu’il en soit on distingue les boitiers les plus pros par la résolution de leur capteur, leur sensibilité, les vitesses et fréquences de déclenchement en rafale, et bien sur un nombre incalculable de réglages, étalonnages et corrections d’image.

Curieusement aucune annonce en matière de boitier Full Frame cette année à la Photokina.


  • Les optiques Laurent Gébeau – www.toutwindows.com

Il est un secteur ou les acteurs ne varient pas beaucoup et qui semble encore bien profitable : l’optique. En effet quelle que soit la méthode utilisée pour prendre des photos, il faut une optique et la qualité de celle-ci influence sur la photo (sauf recherche volontaire d’effets dégradés).


Un salon photo est un lieu ou les fabricant d’optiques étalent leurs gammes dans un jeu proche du « je jour à celui qui à la plus grosse » …image


J’ai noté par exemple la présence de SIGMA avec 200-500 mm F2.8 pesant 15,7 kg (19 990 €)


Quelles sont les innovations dans le domaine de l’optique ? Outre la luminosité, la recherche du poids plus faible, de la compacité, avec les optiques pancakes, de la stabilisation et des traitements de surface des lentilles et corps d’objectifs afin d’éviter les aberrations et autres reflets.


Les objectifs étanches, ou plus exactement tropicalisés (dustproof et splashproof) sont aussi de plus en plus présents dans les gammes, surtout dans les « haut de gamme ».


Sigma innove par exemple en sortant (enfin) un objectif à mise au point ultra sonique.


On note bien sur à la Photokina la présence des leaders : Canon, Carl Zeiss , Leika, Nikon, Olympus, Pentax, Ricoh, Sigma, Tamron , Tokina.



J’ai été surpris par le peu de présence des grands éditeurs ‘(ou leur présence discrète, par l’intermédiaire de partenaires uniquement) :


Microsoft (qui était présent en 2008), Adobe, Apple, par exemple n’ont pas de stand. Pourtant avec le numérique le logiciel est partie intégrante de la photo.


Notons tout de même la présence de AcdSee, Phase One (Capture Pro), Quark, Kolor (autopano) Dxo, et de nombreux acteurs logiciels dans les secteurs de la 3D, de la retouche et de la création (albums, calendriers, …).


  • Moyens formats Laurent Gébeau – www.toutwindows.com

Le moyen format est un format toujours prisé par les pros, principalement en studio.Il existe en réalité une multitude de moyens formats, les dimensions variant entre 6×4,5 et 6×12 cm.


Le groupe Phase One, n°1 du secteur tenait son stand, en mettant en évidence le Aptus-II 12 de 80 millions de Pixels, mais celui qui fait le plus parler de lui est le nouveau 645D de Pentax : capteur Kodac de 40 millions de pixels, prix plancher 10 000 €, et boitier qui en fait un boitier « baroudeur » . Parions que les tarifs des moyen formats vont baisser suite à cette offre.


Je ne m’attarde pas trop dans ce domaine qui continue pourtant d’évoluer; car je n’ai pas beaucoup de connaissances…


  • Innovations Laurent Gébeau – www.toutwindows.com

La nouveauté de l’année en matière de matériel, ce sont les micro reflexes : des appareils proches des reflexes mais sans viseur ou sans miroir amovible, on utilise aussi les mots hybrides, ou EVIL.


Certains s’enflamment et prédisent le remplacement des reflex grand public par ces appareils, et les informations ou rumeurs de modèles hybrides concernent tous les constructeurs .


Les modèles hybrides présents étaient le Fuji X100, Olympus Pen, Panasonic GH2 déjà muni de 3 objectifs, Samsung et son NX100 et Sony avec ses Alpha 33 et 55 a visée électronique et miroir fixe semi transparent et le NEX-5. Format gadget ephémère ou véritable tendance, trop tôt pour le dire.


La 3D fait aussi une apparition remarquée : les constructeurs d’écrans, Panasonic en tête en font une volumineuse démonstration, mais on voit aussi apparaitre des caméras et des appareils photo permettant de générer des images ou vues 3D.  Les logiciels, dans le domaine sont aussi foison et cela fait déjà quelques années.



Et bien direction le salon de la photo pour en savoir plus, ce salon n’est pas vraiment comparable à la Photokina, mais il permet de voir les grandes marques, un mois après la Photokina et aussi le marché Français et ses spécificités.


Du reste j’ai été un peu surpris pour ma première visite de la Photokina par la domination des annonces domestiques Allemandes et le choix de certains exposants de n’afficher les caractéristiques de leurs produits et de ne distribuer que des documentations en Allemands (le pire était Sony…).


Le salon de la Photo 2010 est un salon Français donc pas de surprises de ce coté : c’est du 4 au 8 Novembre 2010, porte de Versailles à Paris, peut être l’occasion de s’y croiser.


Laurent Gébeau


Mes photos de la photokina : http://www.flickr.com/photos/mtoo/sets/72157625029787234/


Mes autres articles sur la Photokina 2010 :


Les nouveautés primées : http://msmvps.com/blogs/mtoo/archive/2010/09/27/photokina-2010-les-nouveaut-233-s-prim-233-es.aspx


Test d’un matrix ring : http://communautes-numeriques.net/blogs/actualites/archive/2010/09/26/photokina-2010-test-d-un-photo-matrix-ring-je-me-suis-fait-matrixis-233.aspx


Pour me suivre, cliquez sur les icônes :  clip_image001 clip_image002 clip_image003 clip_image004


http://www.toutwindows.com **
Tout sur Windows Server, Windows 7, Windows Home Server –  FAQ UAC – Windows et la photo


http://www.mtoo.net **
Photos, météo, climato et conseils pour surfer sur le net.


Digg This

Windows 7 SP1 / Windows Server 2008 R2 : ça se précise pour début 2011 ?

image

La beta du SP1 contient 17 mises à jour de sécurité et 456 hotfixes. Microsoft à prévenu : cette mise à jour bien que nommée Service Pack 1 sera mineure.

On y trouve quelques nouveautés  ou améliorations :

  • Meilleur support des services de fédération d’identité tierces
  • amélioration des performances audio en HDMI
  • corrections de bugs du visualisateur XPS (mais qui s’en sert ???)
  • amélioration du support des bibliothèques
  • amélioration de RRAS et IPSec
  • support des fonctions vectorielles AVX

 

image

 

Pour Windows Server 2008 R2, les nouvelles fonctionnalités sont plus stratégiques :

  • RemoteFX, qui permettra aux sessions à distance d’utiliser pleinement les capacités graphiques offertes par les PC. Par exemple, Aero et les écrans multiples seront pris en charge.
  • La possibilité d’utiliser de manière dynamique la mémoire allouée aux machines virtuelles avec Hyper-V

Des versions circulent sur Internet, laissez tomber ça ne vaut pas le coup de prendre des risques de télécharger des versions modifiées…

Pour tester et télécharger la beta officielle c’est ici : http://technet.microsoft.com/fr-fr/evalcenter/ff183870.aspx. La beta Française est dispo.

Laurent Gébeau – http://www.toutwindows.com

Digg This

Windows Phone 7 : quelles applications ?

La semaine dernière Microsoft organisait la finale du concours de développement d’applications pour Windows Phone 7, avec la présence de Steve Balmer.

Pour voter, un jury de choc, façon nouvelle star, avec des buzzer, et des commentaires plutôt francs et directs à l’encontre des candidats :

image

Pierre Olivier Carles
CEO de Kipost et co-fondateur de Labotec, business angel.
Jacques Antoine Granjon
Fondateur de Vente-privée.com
Xavier Niel
PDG et Fondateur de Free/Iliad
Ouriel Ohayon
Co- Fondateur d’AppsFire et Co-fondateur du fonds Isai
Marc Simoncini
Fondateur et Président de Meetic et du fonds Jaïna
Bruno Vanryb
Fondateur et Président d’Avanquest Software

Parmi les 6 applications, sélectionnées parmi 250, j’ai retenu

Une télécommande universelle : WinMote, pour PC et télévisions, développée par Goprod. Steve Balmer qui a toujours voté bleu, a dit la vouloir sur son Phone !

Un gestionnaire de projets-planning-dépenses… tout en un, qui n’a pas du tout plu.

I-dispo, une application de gestion de rendez-vous, dont le business model n’a pas trop séduit.

Un application publicitaire / vente en ligne pour QuickSilver, pas très originale.clip_image002

Le gagnant est un jeu : Arcane Tower Defense, en 3D, utilisant la plateforme de développement XNA, commune avec la XBox 360.Voila qui pour moi signifie beaucoup : Windows Phone 7, est une plateforme très esthétique, ludique et qui chouchoute les développeurs…de jeu.

Pour le coté professionnel (gestion de parc, de “policies”,…) il semble bien que Microsoft ait fait aussi fort que Apple et l’IPhone : c’est à dire rien !

Quid du marché professionnel que Microsoft avait su gagner il y a quelques années ? Quid du marché de grande consommation que Apple a su réveiller ? OU est l’originalité ? A priori c’est l’interface ! Voila qui ressemble à la comm de la sortie de Vista, on connait le résultat.

Laurent Gébeau – www.toutwindows.com

Digg This