Produire de l’énergie en émettant moins de C02


Bonjour tout le monde,


Très récemment, dans une interview de Dean DeWhitt, directeur de l’équipe Windows® Kernel chez Microsoft®, celui-ci affirme la nécessité d’abandonner l’utilisation des écrans de veille. Un PC avec un écran de veille configuré consomme plus d’énergie qu’un ordinateur en mode hibernation.


De nombreuses entreprises sont parfaitement conscientes de ce problème et oeuvrent afin d’enrayer cette forme de pollution. C’est par ailleurs un des fers de lance de l’entreprise qui m’emploie : http://www.edf.fr/html/pubtv_2007/index.html


On ne peut donc que se féliciter qu’un groupe comme Microsoft® soit également moteur de cette initiative préoccupante pour la planète.
Pour apporter de l’eau au moulin, je me suis dit : “quelques chiffres valent mieux que de grandes paroles…”


En France, la consommation moyenne d’un ordinateur de bureau, c’est env. 360 kWh/an…
Avec un parc de 20 millions de machines, cela conduit à une consommation annuelle de 7,2 TWh… soit la production annuelle d’une grosse tranche nucléaire.


Un ordinateur avec un écran cathodique de 21″ va consommer en moyenne 306 kWh.
Les écrans plats sont en moyenne beaucoup moins consommateurs (de l’ordre de 2,3 fois moins) que les écrans cathodiques. C’est la raison pour laquelle cette technologie présente d’énormes avantages par rapport à la première. C’est aussi une des raisons pour laquelle les écrans cathodiques ne sont plus commercialisés…


Même lorsque l’on a arrêté sa machine, l’écran continue de consommer de l’énergie (avec une puissance entre 1,7 et 2,7 W). C’est une veille.
Pour la supprimer, il faut interrompre l’alimentation électrique de l’écran en le débranchant ou bien en coupant son alimentation par un interrupteur.


La solution la plus économe est incontestablement l’ordinateur portable. Tout compris (écran + unité centrale) sa puissance est en moyenne de 25 W. En moyenne, un ordinateur portable ne consomme que 53 kWh par an, soit dix fois moins qu’un ordinateur avec écran cathodique de 21″.


D’après une récente étude une unité centrale fonctionne en moyenne 4004 h/an soit 17,8 h par jour ouvré, et un écran 2510 h/an soit 11,2 h par jour ouvré. Les machines fonctionnent alors que personne n’est la, le soir, la nuit, les week-end et les vacances bien souvent.
Il est à noter que le temps de fonctionnement des écrans est inférieur a celui des unités centrales parce qu’ils sont, pour 46% d’entre eux, sous contrôle d’un gestionnaire d’énergie qui les arrête lorsqu’ils ne sont pas utilisés.
Il est également intéressant de noter que 7% de la consommation annuelle des ordinateurs correspond à une consommation de veille (l’ordinateur est arrêté).
Une unité centrale est utilisée 17% du temps pendant lequel elle fonctionne, et un écran 25% de ce temps. Tout le reste est du gaspillage inutile.


Une première mesure gratuite serait d’activer le gestionnaire d’énergie qui n’est le plus souvent pas activé. Il faut aller l’activer depuis le panneau de configuration, onglet « Options d’alimentation ».
On paramètrera l’arrêt d’écran après une dizaine de minutes d’inutilisation et l’arrêt total de l’unité centrale après une vingtaine de minutes d’inutilisation…
Cette simple mesure provoque une réduction de consommation de l’écran qui est en moyenne de 60%; celle de l’unité centrale de 51%.


Par l’achat d’une barrette multiprise avec interrupteur (environ 5€) sur laquelle on branchera 1 unité centrale et l’écran (ainsi que tous les périphériques d’ailleurs), on peut encore gagner 6% : lorsqu’on arrête 1 ordinateur, il suffit de couper l’alimentation de la barrette grâce à l’interrupteur.


Avec toutes ces recommandations appliquées, cela ferait pas mal d’énergie économisée !
Au final, vu de chez soi, pendant que l’on économise l’énergie, forcément, le porte-monnaie ne se vide pas au moment l’on ne le souhaite pas.


Bonne journée à tous.
Patrice.

  1. No comments yet.
(will not be published)
*


(c) 2014 - Patrice A. BONNEFOY - Microsoft MVP Windows Expert IT-Pro since 2005.