Windows 7 : Sécurité des réseaux Wi-Fi



Pat842Bonjour tout le monde,

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, tout le monde ne sécurise pas son réseau Wi-Fi. De la même manière que certains saisissent des mots de passe “bateau” ou “pipeau”, c’est comme vous le voyez Clignement d'œil, pour leur session Windows, les mêmes pensent que cela n’a que peu d’importance pour un réseau Wi-Fi… Et ils ont tort à 100% ! Et quels mots de passe : 00000, 123456, mamy, mamydu93. Bref, des mots de passe pour lesquels un Intel 8086 du début des années 80 le casse en quelques secondes.

De nos jours, n’importe qui ayant quelques compétences peut très bien pénétrer votre réseau local puis votre ou vos ordinateurs. De ce fait, il est très important de renforcer la protection des réseaux Wi-Fi.

Voici quelques conseils à mettre en ouvre pour sécuriser votre réseau Wi-Fi :

  • Utiliser le chiffrement WPA2. Le chiffrement WEP des anciennes options de sécurité est à proscrire. WPA2 l’algorithme de sécurité inclus avec pratiquement tous les systèmes sans fil, accessible le plus souvent via l’écran de configuration.
  • Utiliser un mot de passe de plus de 10 caractères AU MOINS. Inutile d’inscrire un mot de passe http://maord.com/ .

image

  • Il faut savoir qu’un mot de passe à 4 ou 6 chiffres, ce n’est que 1 possibilité sur 10.000 à 1.000.000 de trouver la combinaison. Autant dire immédiatement pour les programmes spécialisés.
  • Si vous utilisez les chiffres et tout l’alphabet, soit 36 caractères en utilisant 10 caractères, vous forcez le programme pirate à travailler sur 3.656.158.440.062.976 combinaisons. Ce qui commence à devenir sérieux en terme de sécurité.
  • Le mieux serait d’utiliser le nombre de caractères disponibles par la grande majorité des routeurs – du moins grand public – soit 31 caractères. Chez FREE (Iliad), vous pouvez saisir une clé Wi-Fi entre 8 et 63 caractères ASCII (PSK : Pre-shared Key) soit une protection sur 256 bits Clignement d'œil. Une clé Wi-Fi à 31 caractères, ce n’est que trouver une combinaison, la vôtre, entre 1 et 36 puissance 31 soit 1,7594524073048132696156190818559 e+48 combinaisons. Autant dire que vous êtes tranquille pour quelques longues annéesClignement d'œil. D’ici là, vous aurez changé de matériel, changé de moyens de stockage, d’habitudes et vous-nous ne serons plus de ce monde…
  • Ensuite, le nom du SSID, c’est-à-dire le nom du réseau tel qu’il300x250_Download_Student_Dreamspark apparait dans le Centre réseau et partage Windows. Il est nécessaire de le changer : d’une part pour qu’il ne laisse pas entrevoir quel est votre opérateur et d’autre part, que vous ne soyez pas, vous-même, identifié. Son nom sera composé au maximum de 32 caractères. Actuellement beaucoup de SSID sont nommés : Neuf_xxx, SFR_xxxx… Lorsque vous voyez sous ce nom, l’indication “Sécurisé” vous vous dites qu’il y a un bon début. Mais lorsqu’il apparait “Ouvert”, la connexion n’est pas à l’abri d’une armée de téléchargements illégaux ou tout simplement d’un voisin indélicat Triste !

Finalement, protéger son investissement n’est pas bien compliqué. De plus, cela peut vous éviter d’avoir bien des ennuis lié au piratage des informations personnelles.

Enfin, je voudrais tout de même vous faire partager un article de CNet France mettant en valeur un rapport de Microsoft (au format Acrobat Reader – PDF) expliquant que son système Windows 7 est 5 fois plus sécurisé que Windows XP. Ce qui n’a absolument rien d’étonnant malgré les fausses affirmations qui circulent sur le web Clignement d'œil   http://www.cnetfrance.fr/news/windows-7-cinq-fois-plus-securise-que-windows-xp-39760848.htm

Bonne soirée.              Partager cet article facebook
Patrice.

Comments are closed.

(c) 2014 - Patrice A. BONNEFOY - Microsoft MVP Windows Expert IT-Pro since 2005.