Archive for September, 2012

Installation de Windows Server 2012: Pistes de réflexions

Patmvp2012Bonjour à tous,

Après une publication portant sur la description de la machine Intel sur laquelle j’ai installé Windows Server 2012, une autre sur le paramétrage de la gestion des disques RAID1-Intel® RST, je vous propose quelques pistes et conseils avant l’installation du produit.

Avant de démarrer l’installation, vous vous serez sans doute posé la question de la disponibilité de votre serveur. Pourrez-vous vous contenter d’une sauvegarde régulière du système et des données ou bien voudrez-vous aller plus loin et profiter de la tolérance aux pannes avec les systèmes RAID : RAID-10 (4 disques), RAID-1 (2 disques), RAID-5 (3 disques) ?

Au prix du Go, je vous conseille vivement cette solution qui présente majoritairement beaucoup d’avantages.image

Dans ce cas, quelle solution choisirez-vous: RAID matériel ou RAID logiciel ? Les cartes mères actuelles embarquent des systèmes rodés qui présentent l’atout intéressant de décharger le système d’exploitation de cette gestion. Autre avantage: c’est tout autant de temps processeur et de mémoire gagnés Clignement d'œil

Pour ma part, depuis quelques années, je fais confiance à Gigabyte® (pour ses produits et son SAV) et Intel® en choisissant le mode RAID-1 et la technologie Intel® Rapid Storage Technology. Une fois le système RAID paramétré, Windows Server 2012 s’installe comme s’il n’y avait qu’un seul disque (lors de l’installation transparente, pour cette gestion, il ne sera d’ailleurs proposé à Windows Server que ce que le BIOS lui montrera).

Posez-vous aussi les bonnes questions en terme de volumes et de partitions. Suivant la taille de l’entreprise (le nombre de postes clients) et en fonction du budget qu’elle a alloué à la DSI, pensez aux applications qui vont être installées, leurs utilisations, celles qui sont virtualisées, s’il y a lieu, donc le nombre de disques que votre machine doit être dotée.
Séparez les machines virtuelles de votre système d’exploitation ainsi que le fichier de pagination vers un volume situé sur un disque différent.

Autant vous dire que cette installation est tout ce qu’il y a de plus simple en soit pratiquement identique depuis Windows Vista. Un de mes collègues, Laurent GEBEAU, a très bien présenté cela, nickel-chrome Clignement d'œil comme toujours…

La grande difficulté du moment réside dans le fait que nous sommes dans une période charnière; c’est-à-dire le moment entre la disponibilité du produit pour les abonné(e)s MSDN/TECHNET et celui où le produit sera effectivement mis sur le marché, le 24 octobre prochain. Mais il faut dire que depuis environ 3 semaines/1 mois tout s’accélère; les pilotes et logiciels arrivent même si beaucoup sont déjà compatibles.
Cette période est donc "pleine" de surprise quant à la disponibilité des pilotes matériels et logiciels. Les erreurs système de type "Cette version n’est pas disponible pour Windows 98/Me" sont monnaie courante. N’en soyez pas étonné(e) ou surpris(e), ceci ne devrait plus durer bien longtemps Clignement d'œil

Pourtant, les logiciels les plus importants comme les anti-virus ne sont pas encore disponibles pour Windows 8/Server 2012… Un fait assez étonnant : les logiciels libres de droits sont souvent compatibles Clignement d'œil
Je viens d’avoir confirmation que les produits Forefront – maintenant Microsoft System Center 2012 Endpoint Protection – sont compatibles 100% avec Windows Server 2012. Mais tout n’est pas rose Clignement d'œil

Pour commencer, il est bon de rappeler quelques informations concernant le matériel. Ces informations de l’éditeur sont des pré-requis pour démarrer l’installation. Ce qui veut dire qu’il ne s’agit pas de la configuration matérielle que vous devez avoir pour un fonctionnement normal :

  • Processeur 1,4 GHz 64 bits,
  • Mémoire RAM minimum : 512 Mo,
  • Espace minimum : 32 Go,
    Remarque : Les ordinateurs disposant de plus de 16 Go de RAM peuvent avoir besoin de plus d’espace disque pour les fichiers de pagination, de mise en veille prolongée et d’image mémoire. A ce titre, je vous conseille de déplacer le fichier de pagination sur une autre partition sur laquelle il n’y aura que celui-ci. Vous éviterez le problème de fragmentation et les performances en seront bien meilleures.
  • Lecteur de DVD,
  • Ecran Super VGA 800×600 ou supérieur,
  • Clavier et souris,
  • Carte réseau,
  • Accès Internet.

Si l’ordinateur sur lequel vous installez le produit ne possède pas cette configuration minimum, l’installation de Windows® Server 2012 risque d’échouer.
Il faudra installer des pilotes en mode noyau signés numériquement. Dans la négative, durant l’installation, vous recevriez des avertissements système empêchant le terme de l’installation ou la faisant échouer.

Dans le cas de l’installation d’une application contenant un pilote non signé, vous ne recevrez pas de message d’erreur. Et dans ces deux cas précédents, Windows Server 2012 ne chargera pas ce pilote.

Enfin, si vous n’arrivez pas à démarrer votre ordinateur après l’installation, une solution de contournement est toujours possible au démarrage de la machine.
Il s’agit de désactiver la condition de signature du démarrage normal. Pour cela, voici les étapes à entreprendre :

  1. Après l’affichage des informations du BIOS, appuyez sur la touche F8,
  2. Sélectionnez Options de démarrage avancées,
  3. Sélectionnez Désactiver le contrôle obligatoire des signatures de pilotes,
  4. Démarrez Windows® et désinstallez le pilote non signé.

Cette procédure permettra à votre ordinateur de démarrer correctement et de charger convenablement le pilote non signé.
Pour plus d’informations sur cette étape, suivez ce lien

http://msdn.microsoft.com/fr-FR/windows/hardware/gg487332.aspx (en anglais).

Pour plus d’informations sur les problèmes graves connus que vous devrez peut-être résoudre une fois l’installation terminée, reportez-vous aux notes de version http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/hh831617.aspx.

Le programme d’installation progresse selon plusieurs étapes simples puis, démarre l’installation proprement dite. A la fin de cette installation, le programme vous permettra de procéder aux paramétrages de votre environnement.

Avant de  démarrer l’installation notamment pour une mise à niveau Windows Server 2008 vers 2012, voici quelques conseils utiles afin de vous éviter d’autres désagréments :

  • Onduleurs: si un onduleur est connecté à votre ordinateur, déconnectez-le avant de commencer afin d’éviter des problèmes de détection de périphériques.
  • Sauvegarde: sauvegardez toutes les données sensibles (informations de démarrage et données d’état du système) et autres informations de configuration nécessaires à la nouvelle installation ( par exemple les serveurs d’infrastructure réseau (DHCP) au fonctionnement de votre ordinateur (Création d’un jeu de sauvegarde pour la récupération automatique du système).
  • Anti-virus : ce logiciel peut ralentir fortement l’installation puisqu’il effectue une analyse de chaque fichier système copié. Désactivez-le.
  • Vous pouvez exécuter l’outil Diagnostics de la mémoire Windows. Plus d’informations : http://oca.microsoft.com/fr/windiag.asp.
  • Pilotes de stockage de masse : si vous possédez un tel pilote, enregistrez-le sur CD ou clé USB afin de pouvoir le charger au démarrage (Touche F6) ou faire en sorte que le système aille le récupérer.
  • Prenez quelques précautions avec le pare-feu Windows®. Si des connexions entrantes essaient d’accéder aux ressources de la machine et que vous n’avez pas créé les règles nécessaires (ports, protocoles), les applications cesseront de fonctionner. Plus d’informations : http://technet.microsoft.com/fr-fr/network/bb545423.aspx (en anglais).

  • WP_000203Pour l’avoir vécu, avant de vous empresser à installer Windows Server, il faut considérer le hardware. Même si vous l’installez sur une machine neuve, il y a de fortes chances pour que le Bios ait besoin d’une mise à jour afin d’être “Compatible Windows 8”. A cause de cela, j’ai rencontré un grand moment de solitude pour installer Hyper-V 3.0 Triste  alors que le reste fonctionnait à la perfection.
  • Comme décrit précédemment, ne branchez aucun périphérique pendant l’installation; vous aurez tout le temps de les connecter après l’installation.

Nouveau conseil si vous utilisez la technologie RAID et particulièrement RAID-1. Sachez que la technologie Intel® Rapid Recover Technology permet de faire du RAID-1 avec un disque dit “Recovery” qui utilise le mode très intéressant “On Request”.

Contrairement à un RAID-1 normal où les données sont écrites en continu sur les 2 disques, dans ce mode – que vous pouvez modifier dans la console d’Admin en passant à “Continuous” – le disque attend une intervention manuelle de votre part pour être mis à jour. Ceci est très pratique lorsque vous avez un problème irrécupérable car la reconstruction est très rapide contrairement à celle de récupérer une image système. Bref, à vous de voir; personnellement, je suis conquis Clignement d'œil

Bonne installation.
A très bientôt pour quelques mots sur les Rôles et Fonctionnalités…
Patrice.

No Comments

Windows Server 2012 sur nouvelle machine Intel®

Patrice2012

Bonjour tout le monde,

Je viens d’installer Windows Server 2012 sur une machine Intel neuve, assemblée moi-même avec des composants du commerce.
Ce n’est pas que les ordinateurs de marques ne me conviennent pas; disons plutôt que j’aime bien avoir une configuration adaptée à mes besoins et à mes travaux personnels.

  • J’ai choisi un boitier MaxInPower© avec alimentation de 500 watts capable d’abriter 6 unités 3"1/2 et 3 unités 5"1/4.
    Choisi sur le site, ce boitier est bien fini, sans plus. Il sera dans une colonne de bureau donc, seule la façade principale, noir brillant, sera visible.
    Cette façade possède 4 ports USB 2.0 (la carte mère Gigabyte GA-Z68X-UD3H-B3 en possède 12 et 2 ports USB 3.0)

image

  • J’y ai inséré 2 disques durs Wertern Digital Caviar Blue 500 Go WD5000AAKX SATA 6Gb/s identiques monté en Raid 1 et technologie Intel IRRT (L’installation s’est très bien déroulée avec les pilotes et logiciels prévus pour Server 2008 R2).
    Pour rappel, RAID 1 copie les données identiques dans deux disques durs. Si un disque dur tombe en panne, RAID 1 permet la restauration des données à partir de l’autre disque dur. Contrairement au RAID-0 – non conseillé tel que, pour lequel il n’y aucune de tolérance aux pannes – est d ‘avoir un disque Maître et un disque de secours "Recovery".

La mise à jour de ce disque se fait soit en continu, soit en différé à la demande de l’administrateur ou du gestionnaire Intel® Rapid Recover Technology : "NeedUpdate…" au démarrage après l’affichage du Bios (voir explications plus loin).

  • En plus de ce montage, j’ai inséré un 3ième disque WD Caviar Blue (identique au 2 premiers) dans lequel se trouve une partition réservée au fichier de pagination.
  • Un 4ième disque est utilisé pour le stockage temporaire et le traitement photos/vidéos…

Vous allez me dire que j’aurais tout aussi bien pu monter un ensemble RAID-5. En effet, j’ai été tenté et l’ai même réalisé ;-)
Bien de sites web traitant le sujet donnent le RAID-1 avec des performances en écriture et en lecture/écriture en mode dégradé bien meilleures que le RAID-5. D’autres, présentant des tests de serveurs NAS présentent des performances à peu près équivalente…

Cependant, si la capacité finale est meilleure en RAID-5 ( 500 Go * (3-1) pour 3 disques –> 900 Go env.) qu’en RAID-1 ( 500 Go * 2/2 –> 450 Go env.) :
- la protection des données est identique
(1 seul disque peut tomber en panne),
- les performances sont tout de même sensiblement différentes "à vue d’oeil"…

Enfin, il ne faut pas exagérer Clignement d'œil, cette machine construite à titre personnel ne renferme pas – sur les disques systèmes – des informations justifiant une disponibilité RAID-5. Je fais donc confiance au MTBF des disques durs actuels Clignement d'œil

  • Sur cette carte-mère Gigabyte, j’ai installé un processeur intel i7 2600k avec Intel® Hyper-Threading Technology (3.4 Ghz –> démarré à 3.7 Ghz sans rien paramétrer Clignement d'œil). Le "k" désigne un processeur non bloqué sur la fréquence; donc, la possibilité de lui demander des choses sympathiques.
  • Cette carte-mère embarque un chipset graphique intel HD3000, bien suffisant pour cette utilisation.
  • J’ai inséré 4 barrettes G.Skill Snipper de 4 Go chacune, histoire de pouvoir "jouer" avec Hyper-V et le réseau virtuel.
  • Un lecteur/graveur BD-ROM/DVD LG très abordable côté prix,
  • Un lecteur de carte en façade : SD, MMC, Micro-Drive, XD…
  • Une deuxième carte réseau D-Link DGE-528T Gigabit Ethernet.

 

 

 

image

Technologie d’Intel® Rapid Recovery (Intel web site)
Intel Rapid Recover Technology (IRRT) est une fonction du logiciel Intel® Rapid Storage Technology.
IRRT étend la fonctionnalité RAID 1 grâce à plusieurs fonctions permettant aux utilisateurs de copier des données dans un disque de
restauration désigné. Par exemple, IRRT permet aux utilisateurs de déterminer la mise à jour du volume de restauration, continue ou sur demande.
IRRT permet également d’amarrer ou d’extraire l’ordinateur si le disque de restauration se trouve dans la station d’accueil.
De plus IRRT prend en charge les eSATA connectés (certains modèles donc, se renseigner avant l’acquisition).
La technologie IRRT permet de déterminer la fréquence de mise à jour du disque dur miroir : en continu ou sur demande.
Sur demande permet d’éviter les problèmes avec des disques connectés, type eSATA mais également et surtout de protéger le miroir en cas d’invasion virale.
Si le disque dur principal tombe en panne, IRRT passe automatiquement au disque miroir sans intervention utilisateur. IRRT affiche un message indiquant la panne du disque dur principal. Pendant ce temps, l’ordinateur peut réamorcer à partir du disque dur miroir. Lorsqu’un nouveau disque dur est installé, et que l’ordinateur est réamorcé, la fonction de restauration rapide d’IRRT copie toutes les données miroir dans le disque dur principal.

L’installation logicielle se fait tranquillement avec les aléas de la disponibilité des pilotes… Les anti-virus ne sont pas encore disponibles (Windows 8 contient Defender). Je viens d’apprendre de Microsoft que leur produit Forefront est compatible avec Windows Server 2012 Clignement d'œil. Il n’y a plus qu’à…

Et bien entendu, je viens d’écrire ce post avec Windows Live Writer 2012 Clignement d'œil et ses plug-ins

Bonne soirée.
A bientôt.
Patrice.

No Comments

Windows 8 : Passer à un compte Microsoft !

Patmvp2012Bonjour à tous,

Lorsque vous démarrez Windows 8, la première fois, vous bénéficiez d’un compte d’ordinateur local. Dans ce cas, vos fichiers, photos, vidéos sont enregistrées localement.

Que diriez-vous, d’avoir tous ces documents, que vous désirez partager avec vos amis, votre famille, disponibles 24h/24 à portée de clic ?
Pour cela, il suffit d’obtenir un compte d’utilisateur Microsoft ou de configurer le vôtre si vous en avez déjà un.
Une fois votre compte configuré, vos fichiers sont sauvegardés dans le Cloud (également appelé informatique dans le nuage Triste et plus communément Skydrive) toujours disponibles pour vous et celles et ceux que vous désirez.

Pour cela, vous devez passer à un compte Microsoft Windows Live. Voici comment faire…

Depuis Windows 8, cliquez en bas à droite puis, Paramètres et, enfin, Modifier les paramètres du PC (images du dessous).
image ==> image ==> image

Cliquez Utilisateurs puis, en dessous de “Votre compte”, cliquez sur Passer à un compte Microsoft

image

Saisissez le mot de passe actuel de votre session puis, cliquez sur Suivant

image

Si vous possédez déjà un compte Microsoft (Hotmail, MSN…), saisissez votre adresse de messagerie puis, cliquez sur Suivant. Dans la négative, cliquez, en bas, sur S’inscrire pour obtenir une nouvelle adresse de messagerie.

image

Cas “Nouvelle adresse de messagerie”: je vous laisse continuer tout seul ce cas…

image

Saisissez l’adresse et le mot de passe de messagerie de votre compte Microsoft puis, cliquez sur Suivant

image

Après cette saisie, si tout se passe bien, le service vous renvoie les informations qu’il connait. Cliquez sur Suivant

image

Voilà ! La partie connexion au nuage est terminée. Cliquez sur Terminer pour Windows crée votre compte.
Vous devez redémarrer votre PC ou tablette.

image

Vous pouvez obtenir le message suivant. Pas grave Triste recommencez l’opération…

image

Ensuite, vous devriez obtenir l’écran de départ suivant :

image

Bien entendu, vous pouvez basculer, à tout moment, vers votre compte local non connecté au nuage.
Le fait d’avoir connecté un compte Microsoft Windows Live active la page de synchronisation des paramètres. Vous pouvez maintenant activer/désactiver les paramètres souhaités.

image

Bon weekend !
Patrice.

No Comments

(c) 2014 - Patrice A. BONNEFOY - Microsoft MVP Windows Expert IT-Pro since 2005.