Windows Server 2012: Mettre en œuvre le rôle Hyper-V


2010_08_08_0271Bonsoir à tous,

L’aventure continue avec ce nouvel article sur Windows Server 2012…
Avec cette version 3.0 d’Hyper-V, Microsoft a mis les petits plats dans les grands tant les enjeux de la virtualisation sont considérables: Iaas, Saas.

Hyper-V 3.0 possède de nouvelles fonctions à faire des envieux ne serait-ce que par le commutateur virtuel extensible qui permet une meilleure gestion des réseaux dans l’inspection et la surveillance.
Ensuite, de nouvelles capacités de montée en charge sont mises en œuvre pour des applications critiques comme Exchange Server et SQL Server.
Les machines virtuelles ( jusqu’à 4000 par cluster) possèdent dorénavant un nouveau format de disque virtuel de plus de 2 To avec des secteurs de 4 ko. Chacune d’entre elles peuvent supporter jusqu’à 32 processeurs virtuels, 512image Go de RAM, cela dans un environnement Bitlocker.
Hyper-v permet la création d’agrégats de cartes réseaux Nic Teaming ( association même avec des cartes de fabricants différents) pour agréger la bande passante ou assurer la redondance.
Hyper-V 3.0 est la plateforme de choix pour la création de Cloud privés ou offrir un environnement Iaas aux entreprises avec une sécurité maximum et une qualité de service sans égal.
Afin d’accroitre les capacités de stockage Hyper-V s’est paré d’une autre fonctionnalité : le stockage Fiber Channel.
Hyper-V prend en charge le stockage de fichiers à distance avec SMB afin d’accroitre flexibilité, rapidité et simplicité de mise en œuvre.
Et pour couronner le tout, Microsoft a fourni une nouvelle bibliothèque de près de 150 commandes PowerShell pour gérer l’hyperviseur et ses VMs.
La liste est loin d’être exhaustive tant le nombre de nouveautés est important. Vous pouvez découvrir d’autres informations sur Hyper-V 3.0 ici:

Cloud privés: http://www.microsoft.com/france/serveur-cloud/windows-server/2012/default.aspx
Hyper-V: http://technet.microsoft.com/fr-fr/windowsserver/dd448604
Nouveautés dans Hyper-V: http://technet.microsoft.com/library/hh831410
Hyper-V: Survival Guide (en-US) : http://social.technet.microsoft.com/wiki/contents/articles/125.hyper-v-survival-guide-en-us.aspx

Mise en œuvre d’hyper-V
Avant d’installer le rôle Hyper-V ainsi que les outils associés, il convient de prêter une attention particulière au paramétrage des cartes réseaux. J’écris carte réseaux car, vous avez besoin d’une carte réseau physique pour le fonctionnement de votre serveur, une seconde carte physique, au minimum, pour la gestion d’Hyper-V, assurer l’isolation des machines virtuelles et leur sécurité.

Par ailleurs, cette nouvelle version utilisent les switches virtuels capables de supporter plusieurs réseaux virtuels sur une même carte.

Commençons par la configuration des cartes réseaux que voici :

image

Les cartes physiques DLINK et REALTEK ont été renommées pour être plus facilement identifiables. DLINK est dédiée aux trafics réseaux du serveur; REALTEK est dédiée à Hyper-V.

La carte DLINK ne possède pas de paramétrage spécial si ce n’est celui qui est demandé pour la gestion des réseaux Windows, utilisée par le serveur :

image          image

Quant à la carte REALTEK, celle-ci possède un paramétrage “spécial” dans le sens où tous les services doivent être dévalidés mis à part le service “Commutateur virtuel extensible Hyper-V” (C’est l’assistant de création du commutateur virtuel qui s’occupe de gérer cela). Lorsque vous créez le Commutateur Virtuel Hyper-V (plus loin dans cet article) pour la gestion de vos VMs, l’assistant de création s’occupera de créer et de paramétrer la carte virtuelle dédiée.

Pour plus de clarté, avant de démarrer la création du commutateur virtuel, la carte réseau REALTEK possède, à priori, le même paramétrage que la carte DLINK. Ce n’est qu’après cette  création que la carte REALTEK possède ce nouveau paramétrage ainsi qu’une carte virtuelle nouvellement créée.

Une fois le Commutateur virtuel créé, une nouvelle carte réseau apparait, virtuelle. Elle est utilisée par les VMs pour le transport réseau, ici vEthernet(Contrôleur Realtek PCIe GBE Family – Virtual Switch).

image

 

Cette carte virtuelle peut être affectée de tous les services : Clients pour réseaux Microsoft, Planificateur de paquets QoS, Partage de fichiers, Pilote E/S mappage de découverte, Répondeur de découverte, protocoles IPv4 et V6…

 

 

 

 

 

 

Ne vous étonnez pas si vos cartes réseaux vous paraissent mal configurées, sans accès réseaux. Démarrez vos VMs, vous constaterez que l’accès réseau est effectif  Clignement d'œil.
Petit conseil: si après l’installation, vous rencontrez des difficultés pour la mise en œuvre de ces cartes, n’hésitez pas à désinstaller le rôle et le réinstaller; là, tout s’arrangera Clignement d'œil.

image

Démarrer l’installation du rôle Hyper-V
Depuis le Gestionnaire de serveur, depuis le menu du Tableau de bord, cliquez sur Gérer puis, Ajouter de rôles et fonctionnalités. L’Assistant Ajout démarre. Cliquez sur Suivant pour commencer.

Hyper-V1

Installation basée sur des rôles. Cliquez sur Suivant

Hyper-V2

Sélectionnez le serveur où l’installation doit s’opérer puis, cliquez de nouveau sur Suivant

Hyper-V3

Sélectionnez le rôle Hyper-V puis, cliquez sur Suivant pour poursuivre…

Hyper-V4

Cliquez sur Ajouter des fonctionnalités pour accepter celles proposées. Si la case Inclure les outils de gestion n’est pas cochée, cochez-là.

Hyper-V5

Cliquez sur Suivant après ajout des fonctionnalités nécessaires au fonctionnement d’Hyper-V…

Hyper-V6

Quelques informations et conseils bons à prendre sur Hyper-V, son installation et paramétrages. Cliquez sur Suivant pour continuer…

Hyper-V7

Ici se prépare la création du commutateur virtuel dont je faisais état en début de chapitre “Mise en œuvre d’Hyper-V”. Sélectionnez la carte que vous réservez aux réseaux virtuels en cochant la bonne case correspondante. Cliquez ensuite sur Suivant

Hyper-V8

Sélectionnez l’option qui convient ainsi que le protocole d’authentification. Cliquez ensuite sur Suivant

Hyper-V9

Sélectionnez maintenant les emplacements des fichiers de configuration et de disques virtuels. Je vous conseille de placer ces dossiers sur une partition différente du système d’exploitation. En cas de sinistre logiciel et/ou matériel, vous aurez la possibilité de récupérer l’ensemble sans trop de bobos. Cliquez ensuite sur Suivant

Hyper-V10

L’assistant a préparé l’installation du rôle. Cochez la case “Redémarrer automatiquement…” car de toute manière, il faudra un redémarrage pour terminer l’installation et mettre en place le rôle. Cliquez maintenant sur Installer

Hyper-V11

L’installation est maintenant terminée. Cliquez sur Fermer pour terminer cet ajout de rôle et laisser le redémarrage se mettre en œuvre.

 Hyper-V13

Dans un article à venir, je vous présenterai le paramétrage et la création de machines virtuelles.

Installer Hyper-V avec PowerShell

Installer le rôle et les outils de gestion :
Install-WindowsFeature –Name Hyper-V -ComputerName <computer_name> -IncludeManagementTools -Restart

Si l’installation se fait localement, il n’est pas nécessaire de préciser le nom du serveur local <computer name>.

Création d’une machine virtuelle :
New-VM –Name “MonServeur” –MemoryStartupBytes 1GB –VHDPath E:\Hyper-V\Virtual hard disks\Windows7U.vhdx
Ici l’installation utilise un disque virtuel existant contenant un système d’exploitation installé.

Autres Cmdlets Windows PowerShell pour Hyper-V (en anglais) : http://technet.microsoft.com/library/hh848559.aspx

Bonne soirée.
Patrice.

Comments are closed.

(c) 2014 - Patrice A. BONNEFOY - Microsoft MVP Windows Expert IT-Pro since 2005.