Déployer avec MDT 2013 : Partie 1 – Contexte


Bonjour à tous,

Une nouvelle machine, un nouveau concept 
Depuis quelques semaines, j’ai fait l’acquisition d’une nouvelle machine…

Et depuis plusieurs années déjà, le concept PC-Tablette, hybride ou encore convertible, pour reprendre les expressions du marché, m’avait séduit avec l’apparition du Tablet PC de Microsoft animé par Windows XP. Cette technologie était à mon sens trop en avance sur son temps car la miniaturisation des composants n’avait pas encore atteint le niveau actuel. Pour tenir une machine de 3 kg à bout de bras, il fallait vraiment jouer dans les experts de Manhattan pour être motivé Sourire. Mais c’était déjà une belle innovation puisque des milliers d’entreprises ou particuliers avaient investi dans un Tablet PC !

Aujourd’hui, tout a changé et le niveau de miniaturisation est simplement limité par le coût du châssis, de la grandeur de l’écran ainsi que celui des ports embarqués. Effectivement, lors du CES de Las Vegas 2014, Intel a montré un PC de la taille d’une carte de crédit ! C’est dire si la dimension de la machine portable telle, qu’on la connait, vit ses dernières années (mais cela n’engage que moi).

Tout cela pour dire que je suis très attaché au concept du PC portable que l’on peut transformer en tablette rapidement. La tablette pour réaliser des activités basiques (lectures, échange multimédias, messageries…) le PC pour réaliser des activités plus complexes (développement apps, écriture de longs documents nécessitant une souris, montage multimédias…). Je l’écrivais ici en début d’année; j’ai donc remplacé ma tablette ACER W510 10" 32 bits avec laquelle mes travaux se limitait malheureusement au jeu, à la consultation d’informations ou aux diaporamas photos, participation aux réseaux sociaux et lectures de vidéos favorites sur Youtube Sourire. Par ailleurs et pour être franc, j’ai été très satisfait de cette tablette ACER.

imageJ’ai donc fait l’acquisition d’un convertible de chez LENOVO, le Yoga 2 Pro : Intel i7 4500, 8 Go de DDR3, disque SSD de 512 Go, écran 13.3 pouces d’une résolution QHD+ de 3200×1800 pixels Sourire. Franchement, il est de toute beauté avec sa robe orange telle une Lamborghini… L’écran tourne autour du clavier sur 360° ce qui permet de passer très rapidement du mode portable au mode tablette et de profiter du tactile.
Dernièrement, j’ai déniché sur le net un marchand de stylets spéciaux pour écran Lenovo, à trois euros six cents Sourire réellement top du top comparés à ceux que l’on peut trouver entre cinq et dix fois plus chers. Si vous êtes intéressé(e)s, n’hésitez pas à m’écrire, je vous transmettrai volontiers les coordonnées du vendeur.

Vous allez me dire qu’il faut avoir le moral pour le poids; je vous l’accorde il ne fait pas partie des machines les plus légères. J’ai trouvé chez HP (Spectre) et Sony (VIAO) des machines pesant 1.2kg…

Ma tablette ACER pesait 650 grammes auquel s’ajoutait le clavier assez lourd du fait d’une batterie supplémentaire pour un poids total d’environ 1.3 kg. Avec le Yoga 2 Pro, le poids est de 1.45 kg, ce qui, somme toute n’est pas pénalisant. Il faut savoir ce que l’on veut ; après quelques semaines d’utilisation je ne regrette pas mon choix, bien au contraire.

Il existe quelques sites de tests sur la toile vantant très peu les mérites de ce Yoga 2 Pro; c’est très franchement dénué de bon sens tant son utilisation est intéressante. A mon avis ce sont des tests "orientés" établis par des rédacteurs n’ayant que survolé la question…

Un nouveau système d’exploitation

Ces sommaires présentations matérielles terminées, je voulais vous expliquer surtout comment remplacer le système par celui de votre choix. Actuellement, la version 8.1 Update en 64 bits est installée. Je compte la remplacer par la version Entreprise. Je désire Bitloker le disque, virtualiser quelques systèmes avec Hyper-V et bien d’autres utilisations ; c’est donc un passage obligé ne serait-ce que pour profiter de toutes les possibilités de Windows 8.1. Bien entendu, j’aurais très bien pu faire plus simple mais… j’aime bien les complications Clignement d'œil

Si sur certaines machines et dans certains cas, il est tout à fait possible de mettre à niveau facilement (passer de Windows 8.1 à Windows 8.1 Pro par exemple) il n’est pas possible de procéder de la même manière pour passer à la version Entreprise en "écrasant" l’installation en place. De plus, certains constructeurs "verrouillent" cette possibilité afin d’éviter les erreurs…

Dans la majorité des cas, vous devrez sauvegarder obligatoirement vos données (système + fichiers personnels + master d’installation) puis installer le nouveau système en supprimant la configuration actuelle (par effacement des partitions : si vous n’avez rien sauvegardé vous perdez TOUT).

Par ailleurs, je conseille fortement de vous intéresser à la sauvegarde de la machine dès les premières heures d’utilisation. Pas simplement la création Windows d’un lecteur de récupération mais une sauvegarde entière de la configuration (toutes les partitions) au cas où rencontriez l’irréparable : le virus qui met à mal le système, le problème hardware ou tout simplement la solution posée par cet article, le changement de système d’exploitation.

OneKey Recovery de LENOVO installé sur la machine sait faire cette sauvegarde mais il vous faut les masters d’installation. Sachez que si vous rencontrez un gros problème ou si vous installez un nouveau système vous n’aurez plus accès à ces masters.

Ensuite, si vous deviez vous séparer de votre machine, le futur acquéreur sera bien heureux de retrouver la configuration initiale du constructeur et vous le système que vous avez peut-être acheté.

Pour commander un DVD système chez LENOVO, vous devez vous rendre sur cette page : http://www.lenovorecovery.com/extranet/recoveryCdRequest.aspx

Avant de commencer, lisez la FAQ. Si votre système ne figure pas dans la liste, notez toutes les infos nécessaires dans la partie "Plus amples informations". Si le modèle et le numéro de série sont bien nommés, c’est déjà bien. La mise à jour de cette liste ne devrait pas tarder.

Il vous en coûtera 27,48 euros au premier trimestre 2014 pour obtenir ce DVD payable par VISA (certaines banques n’acceptent pas la transaction) ou plus simple avec PAYPAL. Même si ce tarif, ne représente que des frais (voir FAQ), je le trouve excessif pour l’acquisition d’un système que j’ai déjà payé. Il aurait été plus normal de le trouver dans la boîte du produit. Qu’en pensez-vous ?

Une fois ce DVD en main, n’oubliez pas de le tester afin d’éviter les mauvaises surprises d’ici quelques mois ou années Triste
Dans le cas d’une simple mise à niveau (Windows 8.1 vers Windows 8.1 Pro), ces machines "ultrabook" ou "ultraportable" n’ayant pas de lecteur de DVD, vous devrez utiliser une machine tierce et partager son lecteur ou bien copier le contenu du master d’installation sur un partage réseau. Ce qui représente une opération très facile.
Personnellement, j’ai réalisé cela maintes fois par le réseau Ethernet Wi-Fi à 120-150 mbits/s; le résultat est tout à fait convenable.

Pour installer un nouveau système, c’est le but ici, nous utiliserons Microsoft Deployment Toolkit 2013 et les services de déploiement Windows Deployment Services.

Plus d’informations ici http://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=40796
Et là
http://technet.microsoft.com/fr-fr/windows/dn475741.aspx

Contenu du package :

Version:
6.2
File Name:
MDT 2013 Documentation.zip
MDT 2013 Release Notes.docx
MicrosoftDeploymentToolkit2013_x64.msi
MicrosoftDeploymentToolkit2013_x86.msi
Whats New in MDT 2013 Guide.docx

Date Published:
10/16/2013
File Size:
8.5 MB
196 KB
23.6 MB
23.1 MB
59 KB

MDT ou SCCM ? Telle est la question

Les principales méthodes de déploiement pour les entreprises (tous les cas ne sont pas présentés ici) :

- MDT 2013 (Microsoft Assessment and Deployment Kit 6.2)  s‘appuie sur les services de déploiement "Windows Deployment Services (WDS)" ainsi que Windows ADK,
- SCCM 2012 R2, System Center Configuration Manager utilise également MDT. Plus d’informations ici : http://technet.microsoft.com/fr-fr/systemcenter/hh285244

La seconde méthode n’est pas à la portée de toutes les DSI, budget oblige; ce produit s’adresse surtout aux entreprises d’au moins 500 machines et plus bénéficiant de compétences internes. Une grande entreprise possédant un nombre très important de machines aura tout intérêt d’utiliser SCCM notamment pour sa capacité à gérer les grands réseaux montés en Cloud.

Le but de cet article est de vous présenter le déploiement avec MDT et WDS qui lui, s’adresse aux entreprises de 100 à 500 machines. Mais personne ne vous blâmera si vous désirez l’utiliser pour déployer une configuration complète sur 25 machines… Le temps passé à la planification d’un déploiement n’est jamais du temps perdu et ne sera que du temps gagné pour les mises à jour et les déploiements d’applications suivants.

Vous l’aurez compris : déployer Windows 8.1, Microsoft Office ou LibreOffice, des pilotes spécifiques à certaines machines, des applications externes (GIMP, Notepad++, Foxit Reader ou plus encore Visual Studio 2013, SQL Server Express, etc), des applications internes à la société… n’est pas du tout une tâche à traiter manuellement sur plusieurs dizaines de machines !

Les prérequis de démarrage avec MDT 2013

Voici les prérequis avant l’installation de MDT :
- Le serveur MDT-WDS peut être membre d’un domaine AD ou Contrôleur d’un domaine AD. L’utilisation des services de domaine ne sont pas obligatoires,
- Le serveur DHCP (indissociable de WDS) doit posséder une plage d’adresses actives car WDS utilise PXE et donc le protocole DHCP pour l’adressage IP,
- Le serveur DNS doit être fonctionnel et opérationnel. Il conviendra de vérifier le serveur avec les outils qui vont bien : IPConfig, Netdom, NSLookup…afin de ne pas avoir de souci de ce côté ;-) Les clients actuels se connectent sans problème au domaine AD (si c’est le cas).
- Le dossier de distribution « Deployment Share » doit se trouver sur un partage au format de fichier NTFS obligatoirement et judicieusement placé ailleurs que sur la partition système.
- MDT 2013 fonctionne de pair avec Windows ADK anciennement Windows AIK ici http://www.microsoft.com/fr-FR/download/details.aspx?id=39982 

La planification LTI (Lite Touch Installation) avec MDT 2013 ou WDS ne présente pas de difficulté particulière mais demande de l’apprentissage, de la méthode et une bonne préparation.
Le démarrage du déploiement côté utilisateur demande au moins d’appuyer sur la touche F12 pour démarrer soit sur le réseau soit sur une clé USB.

La planification ZTI (Zero Touch Installation) impose SCCM mais permet le démarrage du déploiement à distance, à une heure précise et sans intervention de l’utilisateur et bien d’autres choses non décrites ici.

Voilà, nous sommes arrivé au terme de la première partie. Bon nombre d’entre vous vont rester sur leur faim avec tout ce blabla mais il faut bien un minimum de présentation avant de se lancer dans le vif du sujet Clignement d'œil.
Je vous présenterai très bientôt la suite avec l’installation des différents logiciels, l’intégration de Microsoft DaRT, etc, etc.

A très bientôt.
Patrice.

Comments are closed.

Network-wide options by YD - Freelance Wordpress Developer