header image
 

L’Allemagne enterre une usine de puces dans l’ex-RDA: 76 millions d’euros envolés

La ville de Francfort sur l’Oder espérait accueillir une “mini-Silicon Valley” grâce à la construction d’une usine de microélectronique soutenue par Intel. Finalement, c’est un fiasco, faute d’un financement solide et du désistement d’investisseurs de Dubaï.

L’implantation d’une usine de fabrication de composants électroniques, avec le soutien du groupe américain Intel, devait constituer un miracle économique pour le land du Brandebourg, une province de l’ex-RDA, et la petite ville de Francfort sur l’Oder, à la frontière polonaise. Le rêve est en train de virer au cauchemar, pour d’obscures raisons de financement. Ulrich Junghanns (CDU – chrétien démocrate), ministre de l’Économie du Brandebourg, vient en effet d’annoncer que l’opération allait être abandonnée.

En 2001, en présentant leur projet, les hommes politiques espéraient transformer cette région, toujours sinistrée dix ans après la réunification du pays, en un pôle high-tech de premier plan. À la clé: un chantier de plusieurs années pour la construction du site et des infrastructures annexes nécessaires; la création de 1500 emplois; et enfin la perspective de juteuses recettes fiscales pour le land. Intel prévoyait d’exploiter pour la peine une technologie développée au sein de l’institut des semi-conducteurs de Francfort.

La source et la suite de l’article sont ici

 

Christian

 

~ by xpditif on November 29, 2003 .



Leave a Reply